Les poules pondeuses, alliées du potager ?

0
121

Vous avez des poules mais ne savez pas si vous pouvez les laisser gambader dans votre potager. Vous vous demandez quels dégâts pourraient-elles engendrer ? S’il existe des précautions particulières à prendre pour le protéger ? Vous souhaitez le bonheur de vos poules mais pas à n’importe quel prix ! Alors suivez ces quelques conseils pratiques pour concilier vos poules et votre potager en toute sérénité.

Quelques précautions à prendre

La poule est réputée pour sa manie de gratter la terre avec ses pattes. Pas de cratères à craindre, mais un terrain suffisamment grand et clôturé donnerait libre cours à vos poules pour gambader.
Pour les plants matures, aucun problème. Par contre, les semis et nouvelles plantations restent fragiles. Il faut donc les protéger de vos poules par une petite clôture à mailles fines de 2 mètres (voir moins si vos poules ne volent pas). Celle-ci aura également l’avantage de repousser les autres prédateurs.

Attention également au nombre de poules que vous envisagez d’avoir. Plus vous en posséderez et plus vous aurez besoin d’espace pour ne pas avoir un terrain dégradé et boueux en hiver. Cela n’arrangera ni vos affaires, ni celles de la poule.
Quel que soit la race de poules que vous avez, elles aiment toutes leur liberté. Si votre jardin est une oeuvre d’art à vos yeux, vous risquez fort d’être déçu si vous ne prenez pas ces précautions.

Les poules sont utiles pour votre potager.

Les bienfaits de la poule

Il faut noter malgré tout que si les poules grattent la terre, votre terrain sera vite débarrassé des mauvaises herbes. Elles vont également combattre les limaces, les larves et les autres nuisibles. Ce sera un gain de temps et d’effort non négligeable pour vous ! C’est également un bon moyen d’obtenir un jardin bio. Vous éviterez ainsi l’utilisation de certains produits chimiques.
Pour ceux qui ont la chance de posséder un verger, la poule vous sera d’un grand bénéfice. Hormis son attrait pour les limaces et nuisibles en tout genre, elle se délectera également de vos fruits trop mûrs tombés de l’arbre.

En règle générale, en délimitant un minimum votre jardin et en ayant que quelques poules, vous pourrez concilier vos poules et votre potager.

Et vous, quels sont vos conseils et retour d’expérience sur ce sujet ? Avez-vous des astuces à partager ?

Vous avez aimé cet article ? Épinglez le sur Pinterest 😉

Partager